QVT : où en êtes-vous ?

Qualité de Vie au Travail (QVT), bien-être au travail, Lean Management ou encore entreprise libérée…. Les nouveaux modes de travail, d’organisation et de management sont au centre des préoccupations RH. Les modalités de mise en œuvre diffèrent mais l’objectif global est sensiblement le même. Il s’agit d’améliorer les conditions de travail des salariés pour favoriser leur engagement dans l’entreprise, et ainsi « booster » la compétitivité de cette dernière. Mais quid des spécificités de la QVT ?

Il n’existe pas de définition unanime de ce qu’est la Qualité de Vie au Travail. Pour autant, d’après l’ANI (Accord National Interprofessionnel) sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (2013) :

« Les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci, déterminent la perception de la qualité de vie au travail qui en résulte ». Il est donc de la responsabilité de l’entreprise de mettre en place les conditions et l’environnement de travail nécessaires à une QVT acceptable.

Si le concept de QVT est plus que d’actualité (il n’y a qu’à voir les titres des magazines spécialisés – ou non – pour s’en convaincre), il n’a cependant rien de nouveau. Dès les années 60, certaines entreprises, notamment aux États-Unis et en Angleterre, ont pris conscience qu’une meilleure Qualité de Vie au Travail améliorait leur rendement.

Depuis quelques années, l’intérêt pour la QVT prend donc de l’ampleur, dépassant ce que certains pensaient être un effet de mode. L’épidémie de pathologies professionnelles n’est certainement pas étrangère à cet engouement… Certaines d’entre elles ont d’ailleurs été identifiées il y a peu. On connaissait l’excès de stress et le burn-out, voilà à présent le bore-out (épuisement professionnel dû à l’ennui) ou encore le brown-out (perte de sens au travail) qui semblent aussi se répandre comme des trainées de poudre.

Aucune structure n’est épargnée : tous les secteurs et tous les types d’entreprises sont concernés.

Devant l’augmentation des risques psychosociaux et l’inadaptation de beaucoup d’entreprises aux aspirations des salariés, il devient donc urgent de développer une politique de QVT qui s’inscrit durablement dans le projet global de développement des entreprises.

Levier incontournable dans l’amélioration de la productivité, la QVT est aussi un outil de promotion la marque employeur. En effet, comment une entreprise peut-elle attirer et retenir les talents – plus encore lorsqu’il s’agit de millenials (générations X, Y et Z) – si ses modes d’organisation, de management ou de gouvernance sont en décalage complet avec les collaborateurs visés ?

Même si la volonté de développer une meilleure QVT semble bien présente, un retard est perceptible dans la pratique. Les causes principales ? Un défaut de formation des managers, une méconnaissance des nouveaux modèles d’organisations ou encore des résistances aux évolutions imposées par le déploiement du digital.

Mettre en place des actions concrètes et les piloter ne s’improvise pas. Comment faire évoluer le rôle du manager ? Quels sont les modes de collaboration les plus adaptés ? Comment (re)donner du sens au travail des salariés ?

Comme on peut le voir, les enjeux sont importants, pour ne pas dire cruciaux. Afin d’y voir plus clair et vous préparer à mettre en place une politique de QVT efficace, vous pouvez suivre la formation proposée par M2i Formation et intitulée Qualité de vie au travail.  Vous y apprendrez à :

  • Élaborer et faire vivre une démarche de QVT en harmonie avec votre culture d’entreprise
  • Lutter contre les RPS (Risques Psychosociaux) au travers d’un remède efficace et en amont
  • Parfaire la gestion potentielle de travail de tous pour une meilleure efficacité au travail de l’ensemble des équipes.

Partagez cet article

sur Facebook
sur LinkedIn

M2i Formation

ed-tech-membre

Contact

M2i Formation
146/148 rue de Picpus
75012 PARIS
France

contact@m2iformation.fr

Tél. : 0 810 007 689

©M2i Formation – Tous droits réservés